INFOS DIVERSES

  INFOS






COMMUNIQUÉ DE PRESSE suite aux Conseils Municipaux

de Naizin vendredi 4 mai 2012 à 19h00,

et de Remungol vendredi 11 mai à 20h00.

 

 :: Zone de Développement Éolien : Les riverains ne sont pas consultés ! ::

 

Les conseillers municipaux des communes de Naizin, Moustoir-Remungol et Remungol vont devoir prochainement se prononcer sur la ZDE de Locminé Communauté.

 

Les différentes associations locales, à savoir, VENT D’ÉVEL (Naizin), VENT DE PANIQUE 56 (Moréac), l’ACGEPB (Pluméliau), l’APB (Bieuzy), … ont assisté aux conseils municipaux des communes concernées afin d’en connaître l’état d’avancement.

 

« Il est temps que les riverains concernés, et ce dans un rayon de trois kilomètres, prennent conscience que si ce projet voit le jour, ils auront à subir, outre les nuisances, une décote de l’ordre de 47% de la valeur de leur patrimoine immobilier avec en plus, une perte de 70% d'acheteurs potentiels dès lors qu'ils apprennent la présence des éoliennes. » a souligné Noël LE BRETON, Président de VENT DE PANIQUE 56 (Moréac).

 

« Un maire m’a dit qu’il était anormal qu’une minorité fasse opposition à une majorité pour la décision de la ZDE. Mais à ma demande, afin de savoir qui allait compenser la perte de la valeur du patrimoine immobilier des riverains, je n’ai reçu aucune réponse ! » a déclaré William OBLED, Président de VENT D’ÉVEL (Naizin).

 

« Les riverains concernés n’ont rien demandé, mais ils devront, durant les vingt prochaines années, supporter les nuisances de ces énormes machines. La mairie de Kerfourn a, elle, compris ses erreurs ; d’ailleurs, elle fait machine arrière afin d’arrêter la construction des éoliennes proches du bourg… » a dénoncé Anne-Marie ROBIC, Présidente des AMIS DU PATRIMOINE DE BIEUZY (Bieuzy-les-Eaux).

 

Quant à Jean-Jacques PORTEMER, Président de l’ASSOCIATION CONTRE LE GRAND ÉOLIEN EN PAYS DE BAUD, il s’indigne : « Il est totalement anormal que les maires ne connaissent pas les retombées entre autres financières d’un tel projet industriel pour leurs communes ! »

 

Afin d’aider les conseillers municipaux de Naizin à s’exprimer en connaissance de cause lors du vote prochain, VENT D’ÉVEL a remis à tous les membres du conseil, une missive expliquant les risques et les dérives de l’éolien industriel, ainsi qu’une série de propositions et d’alternatives en faveur des énergies renouvelables diversifiées.

Les élus concernés suivront-ils la voie de la raison et du principe de précaution ?

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site